Prévention criminalité

Police Lavaux mène diverses actions de prévention contre la criminalité, seule ou en coordination avec la police cantonale vaudoise.

  1. Police Lavaux propose notamment de réaliser gratuitement un diagnostic sécuritaire de votre logement afin d’identifier les failles pouvant être utilisées par des cambrioleurs pour s’y introduire et ainsi vous permettre de les pallier. N’hésitez donc pas à nous contacter si vous souhaitez que l’un de nos agents se déplace chez vous pour réaliser un diagnostic sécuritaire.

  2. Outre des diagnostics sécuritaires, Police Lavaux mène également diverses campagnes de prévention contre la criminalité, sur le terrain auprès des citoyens autant que sur les réseaux sociaux et les organes de presse.

Campagne : Non au harcèlement

Le samedi 21 mai de 10h à 14h, le service Jeunesse tiendra un stand au Marché de Lutry, en collaboration avec Police Lavaux. L'occasion de lancer la campagne et d’échanger sur la thématique.

Chaque enfant doit être protégé contre toute forme de violence.

Convention des droits de l’enfant Art. 9

La Commune de Lutry, en collaboration avec Police Lavaux, met en place un plan de lutte contre le harcèlement/intimidation entre jeunes au niveau scolaire, parascolaire et extrascolaire. Un phénomène qui concerne au moins 10% des jeunes en Suisse et dont les conséquences peuvent être dévastatrices.

La première étape du projet consiste à dresser un état des lieux. Une enquête en ligne est lancée auprès des jeunes afin de mesurer l’ampleur du phénomène à Lutry.

Le questionnaire est destiné aux jeunes de 12 à 16 ans, domiciliés sur la commune. Il est accessible sur le site Internet de la Commune et de Polie Lavaux ou directement en scannant le code QR qui se trouve sur le flyer et les affiches. 

Escroquerie envers les personnes âgées

Bien que les escroqueries dites au « faux neveu » et au « faux policier » ne soient pas nouvelles, de nombreux cas sont régulièrement observés en Romandie. Pour s’en protéger, la connaissance non seulement du mode opératoire des auteurs, mais également de quelques précautions à prendre, sont de bons moyens de prévention.

 

En quoi consistent ces escroqueries ?

  1. Le faux neveu

    Lors d’une escroquerie de type « faux neveu », l’escroc prend contact, le plus souvent par téléphone, avec une personne âgée. Il se présente comme un membre de la famille, en laissant le soin à sa victime de deviner de qui il s’agit. Une fois le contact établi, l’auteur explique qu’il se retrouve en difficulté et qu’il a un besoin urgent d’aide financière, sans quoi les conséquences pour lui-même seraient graves (dettes, perte du logement, licenciement, suicide…).

    Une fois la demande d’aide acceptée par la victime, l’escroc demande à cette dernière de bien vouloir aller à la banque, afin de retirer la somme convenue (en général de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers de francs). Il explique également que, pour diverses raisons, il ne pourra pas récupérer lui-même l’argent, mais qu’une personne de confiance le fera à sa place. Une fois le retrait effectué et l’argent remis au complice, les auteurs disparaissent.

  2. Le faux policier

    Lorsqu’une cible d’un cas de « faux neveu » se montre réticente ou change d’avis, l’auteur (ou un complice) prend alors à nouveau contact, en se présentant cette fois en tant que policier. Il explique à la victime qu’il enquête sur des escroqueries et la prie d’accepter la demande de l’escroc, afin de pouvoir le surprendre en flagrant délit. Pour rassurer la victime, le faux policier se rend avec elle à la banque et au rendez-vous avec le malfrat. Dès la transaction effectuée, le ou les auteurs disparaissent avec  l‘argent.

    Une autre variante consiste pour l’escroc à prendre contact avec sa victime, à nouveau en se présentant comme un policier. Il explique alors qu’il enquête sur une escroquerie se déroulant dans une banque. Il informe sa victime que son argent n’est plus en sécurité dans l’établissement, la convainc de retirer toutes ses valeurs et de les lui remettre afin qu’elles soient en sécurité auprès de la police durant le reste de l’enquête. Le faux policier insiste sur un besoin de discrétion absolue de la part de la victime, des complices de l’escroc travaillant peut-être au sein de la banque concernée. Une fois l’argent remis, l’auteur disparait.

 

Quelles sont les précautions à prendre ?

  1. Pour les victimes potentielles
    • Méfiez-vous d’une personne vous appelant pour demander de l’argent et que vous ne reconnaissez pas, même si elle prétend être un proche. Assurez-vous qu’il s’agit bien de la personne qu’elle prétend être, notamment en lui posant des questions dont les réponses ne sont connues que des membres de votre famille.
    • Laissez l’appelant s’identifier lui-même et ne donnez pas le nom d’un proche. En donnant vous-même une identité, l’escroc en profitera pour rebondir dessus.
    • Ne cédez pas à la notion d’urgence prétextée par l’auteur.
    • En cas de doute sur l’identité de l’appelant, répondez que vous allez réfléchir et raccrochez. Prenez contact avec un membre de confiance de votre famille pour en discuter et vérifier les informations données par l’appelant.
    • Ne confiez jamais d’argent liquide ou de valeurs à un inconnu.

    Si la tentative d’escroquerie se confirme ou que des doutes subsistent, informez la police en contactant le poste de police le plus proche ou le numéro d’urgence 117.

  2. Pour l’entourage
    • Informez les aînés parmi votre entourage et vos connaissances de ces escroqueries, ainsi que des bons réflexes à adopter. 
    • Limitez au strict nécessaire la diffusion à des tiers des numéros de téléphone des personnes âgées de votre famille.

    Que faire si vous en êtes victime ?

    Si malheureusement vous-même ou une personne connue devait en être victime, avisez le plus rapidement possible la police en contactant le poste de police le plus proche ou le numéro d’urgence 117 et prévenez un proche de confiance.

    Les cas d’escroqueries sont punissables selon l’article 146 du Code Pénal.

 

En conclusion

De nombreuses variantes de ces escroqueries sont possibles (autres moyens de contact, autres excuses, autres histoires…), mais le principe reste le même et les conséquences pour la victime sont toujours très lourdes (non seulement financièrement, mais aussi psychologiquement). La vigilance et l’information à l’intention de la population aînée est donc essentielle.


La prévention est l’affaire de tous, diffusez autour de vous

Pour plus d’informations sur les escroqueries en général, vous pouvez également visiter le site de la Prévention Suisse de la Criminalité

Ne pensez pas qu'aux vacances

La période estivale est propice aux cambriolages. Logements inoccupés, fenêtres laissées ouvertes pendant son absence ou porte d’entrée non verrouillée lorsque l’on est sur la terrasse: les situations qui facilitent la tâche des malfrats sont multiples. En quelques minutes seulement, ceux-ci peuvent faire des dégâts considérables. Pour éviter les mauvaises surprises, la prévention est de mise.

  1. Vérifier les points d’accès

  2. Placer les valeurs à l’abri

  3. Avertir ses voisins

  4. Dissimuler son absence

  5. Simuler sa présence

Afin de recevoir des conseils donnés par un spécialiste dans le domaine de la prévention contre les cambriolages, n’hésitez pas à contacter votre police.